carnet de voyage

Carnet Coronarien #2 : Journée Internationale du Bonheur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
Instagram
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Aujourd’hui je veux dire merci, en cette Journée Internationale du Bonheur, je suis emplie d’une solide joie. Le printemps s’installe officiellement, les fleurs s’ouvrent, ma fleur Tika gazouille avec moi, le soleil brille sur nous, réchauffant nos âmes et détachant ses couches lavables tout seul ! Attablée sur la terrasse et contemplant le tout autour qui s’éveille dans une douce chaleur j’ai une réelle vague de bonheur profond, de joie irradiante, de profonde plénitude qui m’envahit et rayonne autour en éclaboussant mon chéri et ma petite… en riant on se dit avec Charly que tout ça nous semble bien loin du corona et qu’on peut vraiment décider de sa réalité…

Alors oui, je suis consciente de ma place de privilégiée vivant à la campagne et déjà isolée de beaucoup, ma chance de vivre ce confinement avec ceux qui me font du bien, que j’aime profondément et avec qui j’apprécie sincèrement de passer du temps, la chance de pouvoir continuer à travailler de chez moi comme j’ai toujours fait, et la chance de percevoir cet te pause qui repose comme une opportunité pour développer l’essentiel et me débarrasser encore plus du superflu…

Mais au-delà de ma petite personne, ce qui me rend heureuse c’est de voir toute une solidarité émerger… L’avantage des réseaux sociaux c’est que chacun est maître de son actualité en sélectionnant ses sources, ses groupes, ses créateurs de contenus. Le mien n’est pas (trop) envahit par la frénétique peur mais plutôt par beaucoup de lumière et d’amour… bon en temps normal aussi hein !? C’est souvent du beau à lire mais là je trouve que c’est encore plus touchant, de la lumière, de la couleur, de l’entraide, des centaines d’initiatives pour faire émerger la joie chez les autres…

Moi qui avait bien plus peur de la réaction des humains plongeant dans la folie, dans l’excitation de l’apocalypse, prenant cette étincelle comme prétexte pour assouvir leur fantasme de situation zombiesque et prenant tous les droits justifiant leurs actes égoîstes par la pseudo fin du monde claironnée par les médias… mais me voilà toute étonnée de découvrir un tout autre discours devenir dominant… Alors certes tout cela existe quand même, et certains relayent mauvaises nouvelles et annonces de mauvaises augures mais partout de belles âmes ouvrent leur terrain à ceux qui n’ont point de chute pour se poser le temps du calfeutrage humain auquel nous allons faire face, des cagnottes de soutien pour les familles tentant de rentrer de leur voyage aux quatre coins du monde, des messages d’encouragements, la rencontre balconesque avec des voisins ignorés depuis longtemps tous les jours à 20h, l’élan d’un peuple qui comprend l’importance et salut le courage de ses soignants, des dons de masques de la part des tatoueurs et autres profession qui en possède, du positif, de l’amour et de la bienveillance, … On partage ce qui nous fait du bien, des messages pour prendre des nouvelles des amis du présent, des connaissances d’antan plus éloignées et de la famille élargie, mes voisins qui viennent nous dire bonjour de loin, on respecte les distances de sécurité en se déposant les paniers devant nos portes et en parlant à plusieurs mètres,… L’avantage de notre campagne c’est que la foret ne fait que peu de bruit et que les chants des oiseaux ne couvrent pas nos voix… On peut donc parler outre clôture sans soucis… on s’inquiète les uns des autres et on se réjouit de savoir autrui en belle santé !

🌼Je célèbre donc le bonheur en cette journée internationale en son honneur ! Célébrons en diffusant positivisme et amour pour s’entraider à passer le cap de ce nouveau paradygme qui se dessine. On écrit et on trace les traits de l’amour inconditionnel pour accepter ce qui est en train de nous arriver. On créé du beau et du bon pour contrer le noir, l’alarmiste, le triste qui tente d’envahir nos écrans donc nos esprits mais qui ne gagnera pas cette lutte là !

🙏Pour l’instant tout va bien et le bonheur devrait dominer !

J’espère sincèrement que cela va continuer encore un moment, jusqu’à la fin du confinement et bien plus après… Mais au cas où ça ne dure pas, profitons un maximum et en conscience de notre chance d’être là, ensemble et en bonne santé. Quand l’Humanité se sera retrouvée suffisament longtemps face à elle même pour comprendre que le changement nécessaire doit avoir lieu ici et maintenant ! Et qu’ainsi le bien-être du plus grand nombre ne se fera pas au détriment de notre environnement, et que la mère nourrcière Pacha Mama pourra être respectée et aimée, comme nos soignants, à sa juste valeur. Quand la conscience s’éveillera alors la joie dominera sans limite, se diffusant au-delà des barrières comme le corona : d’être vivant en être vivant !

😍Le bonheur vrai, celui qui vient de l’intérieur sera ainsi porté en étendard de nos nouvelles libertés !

Découvrez notre Livre

Trésors de Sagesse - Tibet