Charlotte

AYNI : ECHANGE D’ÉNERGIE :

Pourquoi nous pratiquons le juste échange d’énergie et non le prix ?

Le concept d’ayni peut s’apparenter à ce que l’on appelle “prix” dans les sociétés modernes. Il s’en éloigne cependant grandement car le concept ne tourne pas uniquement d’un montant d’argent fixé mais d’un échange d’énergie entre la personne qui rend le service et celui qui reçoit. L’interaction est alors bien plus humaine et inspirante

Dans les Andes (Amérique du Sud), les lois qui régissent les cultures traditionnelles sont reliées à l’Amour Divin du Cosmos et la célébration de la vie. En pratiquant ces lois naturelles basées sur l’amour inconditionnel et la réciprocité équivalente, on élève le niveau de confiance et l’on appelle à la joie et l’abondance de l’Univers.

Les lois andines s’opposent aux lois humaines qui se basent sur le mental, et la peur. En abandonnant notre liberté pour la sécurité, on a abolit la notion de travail collectif et d’entraide au profit d’une accumulation personnelle de richesses matérielles. L’Ayni nous rappelle donc la base de l’échange : pour tout ce qui est reçu il faut donner en équivalence. L’exemple le plus probant est notre relation à la nature, la Pachamama, c’est en prenant soin d’elle qu’elle nous offre en retour fruit, légumes, matériel de construction pour nous mettre à l’abris des besoins essentiels. Tout est à porté de l’humain qui sait chérir la Mère Nourricière.
La réciprocité doit être équivalente à la dépense énergétique engagée. La récompense doit être à la hauteur de l’effort fourni. Une aventure lancé, un projet qui en nourrira d’autres, des sourires et de la gratitude, un toit sur notre tête pendant la période de travail, des repas chauds et savoureux, des expériences uniques et inspirantes… Tout peut s’échanger et tout peut devenir récompense.

Nous avons découverts ce mot et ce concept à notre arrivée au Pérou. Sans le savoir, nous pratiquions déjà ce principe d’échange équivalent en travaillant en Inde. Nos savoirs faire au service d’une agence de voyage spirituelle contre le logis, le repas, les expériences chamaniques tibétaines et enseignements bouddhistes. Au fur et à mesure de nos voyages et de nos découvertes nous adoptons de plus en plus de principe d’échange d’énergie plus que d’argent.

Pour nous, il est bien plus bénéfique, nous permettant d’avoir accès à des expériences  de vie unique et atypique, de rencontrer des êtres inspirants et de vivre dans des lieux paradisiaques en nous affranchissant (presque) du concept de paiement financier.

Il est donc évident d’utiliser désormais ce terme sur nos devis et contrats de travail.