La Goutte vit dans un centre de thérapies alternatives – Pérou

  • par

– Charlotte –

La Goutte s'installe dans un centre de thérapies alternatives au Pérou

Vallée Sacrée des Incas

Bilan d’une expérience transformante 

3 mois à vivre au paradis, la casita avec la fleur multicolore au pied des ruines sacrées d’Huchuy Qosqo, de la cascade, des vieilles pierres de cette magnifique hacienda et des espaces sacrés. Des jours à travailler sur nos projets dans cette beauté et ce cadre idyllique et relaxant. La puissance et l’intensité des moments présents s’enchaînent avec une évidence déconcertante. Il en devient difficile de transmettre les expériences, le partage objectif de l’évolution, la portée des révélations. Une nouvelle fois nos perceptions ont été reconnectées, repensées vers plus de créativité et moins de limitations ! 

Paucartika, le paradis des fleurs, la fleur de l’initiation… 

Ca résume tellement bien ces 3 mois, belle collection d’expériences transformantes dans ton si beau jardin !

Voici ce qu’on a appris par ici, nos nouveaux outils pour diffuser nos gouttes, nos routines quotidiennes, nos inspirations du moments qui guident nos pas et nourrissent nos créations. 

élèvent la conscience, ouvrent le coeur et fortifient de corps. Permettent l’expérience de la communion avec la nature, de la reconnexion profonde avec soi même, l’amour inconditionnel, le partage entre hermano y hermana, les conversations avec les chamanes présents en chacun de nous, les jeux avec l’innocence de nos enfants intérieurs, la reconnaissance de la part de divinité en soi déjà aperçu lors des enseignements tibétains et indiens. Une expérience à chaque fois transformante, un travail en profondeur sur soi et sa vision du monde pour prendre conscience.

Permettent “d’éditer” tout ces téléchargements d’informations et d’intégrer les changements de perceptions. La pratique du yoga tibétain au milieu des colibris. La complicité avec les maîtres d’ici, le quotidien qui sourit avec les compagnons de routes, les douze semaines pour illuminer tous les chakras du corps et leurs symboles selon la tradition andines Munay Ki qui pourrait se rapprocher du Reiki japonais que l’on pratique en auto soin et sur les autres à quatre mains. Chaque moment est une preuve des miracles quotidiens, de la beauté de l’interconnection de toutes choses et de toutes traditions pour porter le même message partout : amour, liberté, respect de soi, belles intentions, actions réfléchies et libérées de la dictature des émotions, connections à la nature.
Un des plus beaux lieux de ma vie et j’ai la chance d’y évoluer tous les jours. Expérimenter l’importance de la Pachamana au coeur de ces beautés, les torrents sauvages, les montagnes sacrées et rougies, la vallée recouverte de maïs, les terrasses incas partout autour et les plantes magnifiques et colorées qui soignent un peu tous les maux… Tout est là, juste à portée de main d’humain et c’est magnifique d’en prendre conscience et de la tendre, cette main, vers l’abondance qui s’étale devant nous. C’est pour ça qu’on doit la protéger la nature, car on oublie dans les villes qu’en fait, presque tout est à portée de celui qui sait voir dans le règne naturel.

3 mois de création pure à ne rien faire d’autre que se demander ce qu’on a vraiment envie de faire et de le réaliser. Les bolas de feux, le travail du bois. Le dessin un peu, la musique parfois. L’artisanat qui pointe son nez sur le bout de mes doigts, les bougies, les bijoux; les souffleurs, les rapés; les laits végétaux, les savons, les eaux florales, les tabacs de fleurs pour réussir (enfin) à arrêter l’industriel, les ateliers animés de méditation-rapé et de yoga tibétain de la respiration, les traductions de chamanes et de leurs cérémonies sacrées, les initiations aux techniques de soin andines et énergétiques. L’expérience de tant de belles traditions, l’envie d’approfondir, de comprendre le processus en entier, de la cueillette à la préparation en passant par les symboliques et les effets bénéfiques. 

3 mois qui me semblent si peu et tant à la fois, une expérience qui tord le temps, j’ai l’impression qu’il va me falloir des vies pour intégrer tout ce que j’ai appris. Un tourbillon d’émotions, de sensations, de reconnections. Une coupure dans la vie, une pause dans la pause.

L’envie d’intégrer le magique et merveilleux d’ici pour un jour le ramener là bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *