Abuelito Wachuma – Le cactus magique des Incas

Charlotte –

Wachuma en forêt révèle la beauté dans la simplicité !

Juste là, tout autour et en nous… à portée de cœur de celui qui s’ouvre sans peur !

Le pouvoir du wachuma ?

  •  Te rappeler qui tu es
  •  Ne plus voir le monde à travers ses filtres mais le laisser se dévoiler tel qu’il est vraiment, dans toute sa splendeur naturelle.
  • Retour à l’état d’extase simple et évidente, regarder avec l’innocence d’un enfant, le cœur d’un bienveillant.

Face à face avec la nature, retour à l’état d’extase naturel

Echange de regard avec le soleil, les pupilles écarquillées et la conscience éveillée, on reçoit les messages. La lumière devient un cadeau miroitant entre les branches des végétaux oscillant sur le rythme de la simplicité, du bonheur évident qui n’a besoin de rien de plus que cette reconnexion avec soi et son environnement.

 

Les chamanes montrent comment dire au revoir au soleil, ils offrent leur musique et leur dysphoni vocale en ultime offrande. Voix et Wachuma bercent nos âmes, brise de volupté, douceur du tout autour qui apaise totalement l’esprit, détend le corps, ouvre le cœur et révèle la beauté.

Se rappeler l’essentiel. L’essence de nous même.

Se rappeler c’est ce que grand père wachuma nous offre. Il nous permet d’apercevoir et d’accéder à la mémoire universelle de la bonté et de la beauté. San Pedro, ainsi nommé le cactus ancestral par les espagnol à leur arrivée, Saint Pierre, celui qui détient les clés du paradis et ouvre ses portes à qui accepte l’expérience.

  • Le cœur ouvert, on aime.
  • L’esprit élevé on reconsidère avec bienveillance le tout qui nous constitue.
  • Le corps fortifié, on oublie les peurs héritées

 

Le point de vue optimiste, les pensées positives inondent le mental en tsunami de bonheur diffus. Ils impriment leur bienfaits sur les schémas de pensée, renversent nos habitudes pour créer de nouvelles connections mentales et montrer qu’il est possible de transmuter toutes négativité en force pour avancer vers le soi révélé.

 

Il suffit juste de se rappeler. Pour atteindre la mémoire ancestrale, il faut d’abord purifier la pensée et reconnecter les bonnes visions du monde, de soi et du tout autour. Pardonner à son père, pardonner à sa mère, pardonner l’intégralité de nos actions négatives. Puis pardonner au linéage tout entier, le côté féminin ancré sur l’épaule gauche et le masculin sur la droite, ils nous accompagne dans cet état de purification, en se soignant c’est toute les générations passées et futures que nous aidons !

 

Etape ultime de la purge sentimentale ouvrant les portes du paradis éternel : se pardonner à soi même pour faire grandir la gratitude pour élever l’estime de soi et enfin pouvoir aimer autrui sans condition.

Reconnecter avec la place naturelle de l’homme dans le cycle de la vie

Proche de la nature qui offre avec tant d’abondance à qui sait recevoir ou tendre la main à soi en premier. On prend conscience de notre rôle d’humain. Si les abeilles sont là pour polliniser, les prédateurs pour réguler, les herbivores pour défricher, nous les hommes avons également notre rôle bien défini dans le cycle naturel de la vie.

 

Nous, humains, notre rôle est le plus simple et le plus intéressant, profiter de l’abondance sans ne rien modifier de ce qui nous entoure, profiter sans laisser d’autres empreintes que celle de notre bonheur à partager. 

Déconnecter les habitudes héritées - se libérer pour éviter de reprogrammer !

Grand père wachuma, merci de nous faire nous rappeler, qui l’on est, ce que l’on est, d’où l’on vient et où l’on va… lumière, lumière est la clé, la source, la destinée et la réponse à ces questionnements.

 

La poussière et l’enfer sont des choix de pensée que l’on peut désamorcer pour stopper la répétition. La reprogrammation d’un petit “nous” avec les mêmes ficelles, marionnettes de ce à quoi nous même n’avons pu échapper. Coupons les liens pour libérer les générations d’après.

 

Déconnecté de toutes les empreintes de la société, des tâches de notre éducation programmées. Dénoncés les problèmes viscéralement lié à notre égo, on peut redevenir l’essence de soi même : lumière, énergie, amour, partage et gratitude.

 

Une fois le processus enclenché et authentiquement réalisé, la lumière pourra entrer et illuminer nos mémoires ancestrales. La barrière du mental reste encore à dépasser : qui doute fait travailler son contrôle de l’esprit. Qui surpasse l’idée et les préjugés débloque les limites mentales inculquées et ouvrent de nouvelles réalité

Grand père wachuma, merci de nous faire nous rappeler, qui l’on est, ce que l’on est, d’où l’on vient et où l’on va… lumière, lumière est la clé, la source, la destinée et la réponse à ces questionnements.

 

La poussière et l’enfer sont des choix de pensée que l’on peut désamorcer pour stopper la répétition. La reprogrammation d’un petit “nous” avec les mêmes ficelles, marionnettes de ce à quoi nous même n’avons pu échapper. Coupons les liens pour libérer les générations d’après.

 

Déconnecté de toutes les empreintes de la société, des tâches de notre éducation programmées. Dénoncés les problèmes viscéralement lié à notre égo, on peut redevenir l’essence de soi même : lumière, énergie, amour, partage et gratitude.

 

Une fois le processus enclenché et authentiquement réalisé, la lumière pourra entrer et illuminer nos mémoires ancestrales. La barrière du mental reste encore à dépasser : qui doute fait travailler son contrôle de l’esprit. Qui surpasse l’idée et les préjugés débloque les limites mentales inculquées et ouvrent de nouvelles réalité

Rencontre avec Abuelito Wachuma

Devenir créateur d’un moment de bonheur

Une pause en continuité pour révéler

Le si beau chemin vers sa part de divinité

Un plaisir immense de partager

Avec soi, autrui et la nature illuminée

Merci montagnes sacrées d’héberger de si inspirants savoirs, transmis de générations en générations pour faire collapser nos civilisations. Éparpillés aux quatre sommets du monde, ces pratiques d’ouverture du cœur rassemblent et regroupent ces gouttes d’humanité bienveillantes pour permettre à l’homme d’avancer détaché de la matérialité et des contrôles mentaux qui accompagnent trop souvent. Musique, vibrations, lumière, espace sacré…. De l’hymalaya aux Andes vous venez nous mrumurez qu’on a raison d’essayer de prouver que vivre autrement est possible et ravissant !

Merci pour l’énergie et le moment partagé

Que le chamane en chacun de nous s’éveille

Que l’esprit s’élève

Que le corps s’ouvre

Que le corps se fortifie

Aho !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *